Les carences en éléments nutritifs


Les carences en éléments nutritifs

tableau périodique des éléments éducatif à reconstituer

 

Savoir identifier une carence en éléments nutritifs peut sauver une récolte. Voici les principales carences que nous pouvons rencontrer dans la croissance des plantes, comment les identifier, leur développement, et quels remèdes apporter.



Azote

L'azote en bref

Dès le XIXème siècle, on savait qu'une grande partie des végétaux contenait de l'azote et qu'il représentait une composante essentielle de tous les êtres vivants. Il constitue l'élément principal des protéines et protides (matières protéiques), de la chlorophylle, des vitamines, des hormones et de l'ADN. L'azote est aussi de ce fait un élément constitutif de tous les enzymes régissant le métabolisme des végétaux, des animaux et des hommes. L'azote est indispensable à la vie. L'azote est important pour le métabolisme de la plante et la photosynthèse, produisant entre autres des protéines et favorisant ainsi la croissance. L'absorption d'azote se fait généralement sous forme de sels d'ammonium ou de nitrates. Il peut aussi être absorbé par de petites molécules organiques. Il est important d'avoir une proportion égale de nitrate et d'ammonium dans le régime alimentaire, pour ne pas obtenir une valeur de pH trop faible ou trop élevée.

Les phénomènes de carence

Les pétioles deviennent progressivement rouges violacés et les feuilles prennent une teinte jaune voire blanche. Par la suite, toutes les feuilles vont tomber.

Chronologie

Les grandes feuilles situées au milieu et en partie supérieure de la plante sont les plus rapidement atteintes.
La plante se distingue des autres par sa couleur plus claire. Les pétioles des feuilles deviennent à leur tour violacés. Des rayures verticales violacées se développent sur la tige.
Les feuilles inférieures de la plante jaunissent progressivement (voire blanchissent) pour finalement se détacher également.
La croissance se ralentit très nettement : une plante plus courte, des pétioles et des tiges plus fines, moins de formation de feuilles et de plus petites feuilles.
Les feuilles situées en partie médiane et supérieure de la plante jaunissent (voire blanchissent) également.
Les nouvelles feuilles qui apparaissent semblent relativement vertes mais ne le sont de loin pas autant qu'avec un niveau d'azote normal.
Prémices de floraison forcés et perte importante de feuilles.
Le résultat : beaucoup moins de rendement.

évolution d'une carence en azote © Canna Research
évolution d'une carence en azote © Canna Research

Raisons du manque d'azote

  • engrais aux éléments nutritifs insuffisants ou erreur commise lors de la distribution alimentaire = "mauvaise nutrition"
  • les substrats contenant beaucoup de matières organiques fraîches peuvent entraîner une carence en azote de part la liaison de l'azote avec des micro-organismes
  • cette liaison se produit souvent les premières semaines mais n'est seulement visible que beaucoup plus tard (généralement trop tard...)

Que faire dans ce cas ?

  • augmenter la valeur E.C. dans l'alimentation (dans la solution nutritive) et bien en imprégner votre substrat
  • ajouter de l'azote en utilisant de l'urée, du sang, du fumier ou un monoproduit d'alimentation spécial
  • pulvériser les feuilles inférieures de la plante avec la solution d'azote
  • le meilleur moment pour effectuer cette opération est la fin de la journée
  • attention de ne pas causer de brûlures

Phosphore

Le phosphore en bref

Le phosphore joue un rôle important dans tous les organismes vivants. Il représente un élément essentiel des nutriments pour plantes et animaux. Le phosphore joue un rôle clé dans la combustion des cellules et l'ensemble de la transmission d'énergie de la plante. Il est en outre un composant des membranes cellulaire, de l'ADN et de quelques protéines et enzymes. Pour les jeunes plantes, les phosphates sont indispensables : environ trois quarts de l'absorption totale de phosphore survient avant que la plante n'ait atteint le quart de son cycle de vie. La plus forte concentration de phosphore se trouve donc également dans les parties de la plante en plein développement, comme les racines et le tissu vasculaire.

Les phénomènes de carence

Une carence en phosphore se traduit dans les plantes à croissance rapide par une couleur violette des tiges et des pétioles ; mais pour une plante peu développée, par des pétioles violacés / noirs, nécrosés (morts) ainsi qu'une déformation des feuilles qui s'enroulent.

Chronologie

Au début, la plante est vert foncé, une autre nuance de vert foncé (bleu / vert) peut toutefois survenir en cas de manque de potassium.

La croissance longitudinale et le développement des pousses latérales sont freinés.

Au bout de 2 à 3 semaines, des tâches violacées / noires nécrotiques apparaissent au centre des feuilles les plus anciennes et les déforment. Cette nécrose violacée / noire s'étend à la tige des feuilles qui se tordent et meurent. Les feuilles mortes s'enroulent et sont ridées, dotées d'une coloration ocre / violacée typique, avant de tomber.

La floraison est complète mais les fleurs restent de petite taille.

évolution d'une carence en phosphore © Canna Research
évolution d'une carence en phosphore © Canna Research

Raisons du manque de phosphore

  • un pH trop élevé dans le milieu de croissance peut entrâiner une entrave à l'absorption du phosphore
  • en cas de sols riches en fer et en zinc ou trop acides
  • par fixation du phosphore dans le sol

Que faire dans ce cas ?

  • l'acidification avant usage améliore la solubilité des phosphates naturels
  • mélanger soigneusement les engrais phosphatés dans le sol
  • en cas de pH élevé, utiliser une solution diluée d'acide phosphorique
  • choisissez des engrais dont vous avez la certitude qu'ils possèdent de véritables phosphates (fumier / guano...) et non de simples substances phosphatées

Potassium

Le potassium en bref

Il est nécessaire à toutes les activités de la plante qui ont trait au transport de l'eau et à l'ouverture et la fermeture des pores principaux. Le potassium assure, en outre, la stabilité et la qualité de la plante, et régit bien d'autres processus tels que l'équilibre des hydrates de carbone.

Les phénomènes de carence

Une carence en potassium se traduit par un ralentissement de l'évaporation. Il s'en suit une élévation de la température des feuilles telle, que les cellules s'en trouvent brûlées. Ce phénomène se produit avant tout en périphérie des feuilles puisque c'est là que l'évaporation de l'eau survient principalement.

Chronologie

Les apex foliaires des jeunes feuilles se colorent en gris, pour ensuite se nécroser et devenir brun-rouille et s'enrouler puisqu'étant desséchées.

La feuille jaunit en allant du bord vers la nervure en formant des tâches nécrotiques (brun-rouille).

La feuille se tord / s'enroule radialement par rapport à la pointe, de grands pans de feuilles se nécrosent, continuent de s'enrouler pour finir par faire tomber la feuille entière (d'abord les feuilles les plus âgées).

En cas de carence prononcée, la plante prend un aspect terne et maladif avec une floraison fortement ralentie.

évolution d'une carence en potassium © Canna Research
évolution d'une carence en potassium © Canna Research

Raisons du manque de potassium

  • fertilisation insuffisante ou incorrecte
  • culture sur des sols fixant le potassium
  • trop de chlorure de sodium (NaCl)  présent à proximité des racines

Que faire dans ce cas ?

  • si la valeur E.C. du substrat est trop élevée, il faut rincer à l'eau claire
  • il est également possible d'ajouter soi-même du potassium, le plus simple étant d'emprunter la voie inorganique en dissolvant 5 à 10 gr de nitrate de potassium dans 10 litres d'eau
  • pour les sols acides, on peut ajouter du bicarbonate de potassium ou de l'hydroxyde de potassium (5 ml / 10 litres d'eau)
  • on peut également ajouter du potassium sous forme organique grâce à une solution aqueuse de cendres de bois, du fumier de poule ou du fumier chaud (attention aux risques de brûlures)
  • on trouve également dans le commerce des moûts de raisins à forte teneur en potassium

 

A noter : le potassium est absorbé facilement et rapidement par la plante. En culture hydroponique, on observe déjà en quelques jours une amélioration de l'état de la plante après ajout de potassium. Un complément de potassium par fertilisation foliaire n'est pas recommandé. Une dose importante de potassium peut mener à des dommages occasionnés par les sels, à une carence en calcium et magnésium ainsi qu'à une hyperacidité de l'environnement racinaire.


Calcium

Le calcium en bref

Le calcium est présent dans l'ensemble de la plante. Il est nécessaire dans de nombreux procédés au sein de celle-ci mais avant tout pour le processus de croissance. Dans les cellules, il a un effet régulateur et il contribue à la stabilité de la plante. Les plantes disposent de deux systèmes de transport des éléments nutritifs : le xylème et le phloème. La plupart des nutriments peuvent être transportés par ces deux systèmes, mais pas le calcium. Comme le calcium est quasiment transporté uniquement par le xylème, il constitue un élément peu mobile au sein de la plante. Il est donc crucial que les environs de la racine soient toujours suffisamment riches en calcium pour que la plante puisse en puiser de façon continue.

Les phénomènes de carence

Une carence en calcium se manifeste tout d'abord sur les grandes feuilles les plus âgées. La carence en calcium se reconnaît à l'appartition de tâches brunes / jaunâtres souvent entourées d'un bord brun prononcé. Qui plus est, la croissance est inhibée et, dans les cas graves, on remarque de petites grappes de fleurs atrophiées.

Chronologie

Les symptômes de carence en calcium se manifestent souvent rapidement : en l'espace d'une à deux semaines, les premières tâches sur les feuilles les plus anciennes apparaissent déjà. Elles débutent la plupart du temps par de petits points bruns clairs qui s'agrandissent par la suite.

Deux semaines plus tard, les feuilles les plus âgées présentent toujours plus de tâches, souvent aussi en bordure de feuille comme lors d'une carence en potassium ou de phénomènes de brûlures.

évolution d'une carence en calcium © Canna Research
évolution d'une carence en calcium © Canna Research

Raisons du manque de calcium

  • culture sur des sols fixant le calcium
  • excès d'ammonium, de calcium, de magnésium et/ou de sodium aux abords des racines ; l'ammonium inhibe le plus l'absorption de calcium, le sodium le moins
  • problèmes d'évaporation liés à une valeur E.C.* trop importante ou une humidité relative de l'air trop élevée ou trop faible

* E.C. : éléctroconductivité 

Que faire dans ce cas ?

  • si la valeur E.C. du substrat ou du sol est trop élevée, il est possible de rincer avec de l'eau propre, éventuellement acidifée
  • un apport de calcium peut être ajouté par fertilisation avec des fertilisants calcaires, comme une solution de nitrate de calcium ; en cas de sol trop acide, on peut employer du lait de chaux pour augmenter la valeur du pH
  • utilisez de la bonne terre, pas trop acide : les sols acides contiennent généralement trop peu de calcium ; un bon terreau et la coco doivent être préalablement chaulés

Magnésium

Le magnésium en bref

Le magnésium est un élément indispensable pour les plantes, les hommes et les animaux. Chez les plantes, le magnésium est un élément constitutif des pigments verts des feuilles (chlorophylle). Il est de ce fait d'une importance cruciale pour la photosynthèse. De plus, le magnésium joue un rôle important dans divers processus métaboliques. Dans l'eau du robinet, le magnésium tout comme le calcium sont responsables de la dureté de l'eau. Les engrais inorganiques à base de magnésium sont fabriqués à partir des mêmes sels aussi utilisés pour les engrais à base de potassium.

Les phénomènes de carence

Une carence en magnésium se caractérise par la rupture des chloroplastes (organites cellulaires contenant la chlorophylle) situés au milieu des vieilles feuilles (sous les bourgeons terminaux), le magnésium est alors transféré dans les jeunes pousses. Ceci se caractérise ensuite par des tâches brun-rouille et/ou l'apparition de tâches jaunes nébuleuses (chlorose) entre les nervures des feuilles. Une légère carence en magnésium influence peu la floraison bien que pendant cette phase, les symptômes liés à cette carence puissent s'agraver.

Chronologie

Durant les 3 à 4 premières semaines, les symptômes ne sont pas visibles, la plante pousse normalement, elle est de couleur vert foncé et semble en bonne santé.

Les symptômes apparaissent entre la quatrième et la sixième semaine pendant la période de floraison. De petites tâches nécrotiques de couleur brun-rouille et/ou une chlorose nébuleuse au milieu des vieilles feuilles apparaissent (sous les bourgeons terminaux). La couleur des jeunes feuilles et des fruits reste normale.

La taille et la proportion de tâches de couleur brun-rouille s'amplifie sur l'ensemble de la feuille, la chlorose se propage par des tâches franchement jaunes.

Les symptômes s'étendent à l'ensemble de la plante, qui paraît éprouvée.

Dans le cas d'une carence grave, même les plus jeunes feuilles deviennent chlorotiques et la production de fleurs diminue.

évolution d'une carence en magnésium © Canna Research
évolution d'une carence en magnésium © Canna Research

Raisons du manque de magnésium

Le manque de magnésium se rencontre plus fréquemment que d'autres carences. En effet, cette carence en magnésium dans la racine peut également survenir avec une teneur normale ou très élevée en magnésium. Cela provient du fait que l'absorption en est entravée par toutes sortes de circonstances : 

  • un sol très humide, froid et/ou acide
  • une teneur élevée en potassium, ammonium et/ou calcium (beaucoup de calcaire dans l'eau du robinet ou une terre glaiseuse riche en calcaire) par rapport à la teneur en magnésium
  • des racines limitées et une forte contrainte exercée sur la plante
  • une valeur E.C. élevée dans le milieu, une évaporation freinée

Que faire dans ce cas ?

Pour une carence en magnésium avérée, les meilleurs résultats sont obtenus par pulvérisation d'une solution epsomite (sulfate de magnésium hydraté) à 2%.

Fertiliser au niveau des racines : fertilisation anorganique par epsomite (en hydroponie) ou kiesérite (sur sol) ou fertilisation organique par du vieux fumier de bovins en décomposition et du fumier de dinde.


Fer

Le fer en bref

Le fer est un élément vital pour les animaux et les plantes. Le fer remplit un certain nombre de fonctions importantes dans le métabolisme global de la plante. Il est indispensable à la production de chlorophylle. Le fer est en général difficilement assimilable par la plante. Il ne peut être absorbé par les racines que sous certaines formes et dans certaines conditions. En effet, le sol contient souvent suffisamment de fer mais il se peut que les formes possibles de son absorption par la plante ne soient pas présentes.

La présence de fer est fortement liée au pH ; dans les sols acides, il y a normalement suffisamment de fer assimilable.

Les phénomènes de carence

Lors d'une croissance vigoureuse ou en situation de stress, il pourrait y avoir apparition de symptômes caractéristiques de carence en fer, symptômes disparaissant ensuite spontanément. La carence en fer se caractérise par un jaunissement prononcé au niveau des jeunes pousses et des feuilles entre les nervures. Cela provient principalement du fait que le fer est peu mobile au sein de la plante. Les jeunes feuilles ne peuvent donc pas soutirer du fer provenant des feuilles plus anciennes. En cas de carence grave en fer, les vieilles feuilles et les petites nervures des feuilles peuvent également jaunir.

Chronologie

Changement de couleur vert-jaune, de l'intérieur vers l'extérieur, dans les jeunes pousses et les feuilles. Les nervures des feuilles restent généralement vertes.

Le jaunissement des feuilles se poursuit (allant jusqu'au blanchissement), touchant même les plus grandes feuilles. La croissance s'en trouve entravée.

Dans le pire des cas, la feuille en question s'atrophie, la croissance de la plante et la floraison s'en trouvent freinées.

évolution d'une carence en fer © Canna Research
évolution d'une carence en fer © Canna Research

Raisons du manque de fer

  • le pH dans le milieu où puisent les racines est trop élevé (pH > 6.5)
  • forte présence de zinc et de manganèse dans le milieu de culture
  • la température des racines est trop faible
  • les racines sont trop humides entraînant une stagnation de l'apport en oxygène
  • un mauvais fonctionnement des racines dû à des racines endommagées, infectées ou mortes
  • s'il y a trop de lumière inondant le réservoir d'alimentation : la lumière favorise la croissance d'algues (les algues ont aussi besoin de fer) dans le réservoir et elle décompose les chélates de fer

Que faire dans ce cas ?

  • abaisser le pH
  • ajouter du chélate de fer au substrat
  • augmenter la température du sol et améliorer le drainage
  • amender éventuellement la feuille avec des chélates de fer
  • en culture hydroponique, on ne rencontre pratiquement jamais de carence en fer si on utilise un bon engrais
  • le meilleur moyen est de pulvériser sur les feuilles une solution aqueuse d'acide hydroxyphénylacétique (EDDHA) (max. 0,1 gr / litre) ou une solution chélatante d'EDTA (max. 0,5 gr / litre)

Soufre

Le soufre en bref

Le soufre est présent dans d'importants tissus végétaux, comme par exemple les graines et le liquide cellulaire, dans l'équilibre hydrique de la plante et dans le sol. Le soufre est un élément chimique déjà connu dans l'antiquité. Nous connaissons le soufre dans l'eau des stations thermales, l'extrémité des allumettes, comme composant de la poudre à canon et électrolyte des batteries.

Les phénomènes de carence

Dans les végétaux, le soufre se trouve stocké dans les protéines et les structures organiques. Une carence rend le transport difficile dans les régions les plus jeunes de la plante. Théoriquement, les symptômes liés à la carence devraient d'abord être visibles dans les régions les plus jeunes de la plante (changement de couleur virant au vert clair). En pratique, on constate pourtant que les symptômes sont le plus clairement identifiables sur les feuilles plus âgées.

Chronologie

La carence en soufre ressemble fortement à la carence en azote. 

Changement de couleur virant au vert clair sur une ou plusieurs grandes feuilles âgées.

Forte coloration violette du pédoncule et des pétioles (à cause de la production d'anthocyane).

Plusieurs feuilles se décolorent et la teinte vert clair vire par certains endroits au jaune foncé.

En cas de manque extrême, la plante présente plusieurs feuilles jaune foncé avec des pédoncules et des pétioles de couleur violette, la croissance et la floraison sont en outre ralenties.

évolution d'une carence en soufre © Canna Research
évolution d'une carence en soufre © Canna Research

Raisons du manque de soufre

  • la culture sur sol terreux donne peu de carence en soufre
  • avec les terreaux, on peut observer une carence en soufre comme pour le phosphore, si le pH est trop élevé et s'il y a trop de chaux dans le terreau
  • une carence en soufre peut également se manifester en culture sur terreau ou culture hydroponique si les engrais ne sont pas formulés correctement

Que faire dans ce cas ?

  • comme dans le cas du phosphore, le soufre est plus facilement assimilé par la plante à bas pH
  • contrôlez le pH du milieu et abaissez-le avec de l'acide sulfurique, nitritque, phosphorique ou citrique
  • en cas de carence avérée, il est possible d'ajouter du soufre sous forme inorganique à l'aide d'un engrais contenant du magnésium comme l'espomite (pour culture hydroponique) et la kiesérite (pour terreaux)
  • un engrais traité à base de champignons ou un fertilisant d'origine animale peut être utilisé comme engrais organique
  • de fortes concentrations de soufre ne sont pas spécifiquement nuisibles pour des végétaux à croissance rapide mais à cause de l'augmentation de la teneur en sodium de l'eau d'irrigation, la croissance sera perturbée si on excède les valeurs limites de la teneur E.C.
  • comme la plante n'absorbe que peu de sulfate, il se peut que la teneur en sulfate dans l'humidité du sol augmente considérablement : un excès de sulfate ressemble aux dommages causés par les sels, croissance ralentie et végétal de couleur foncée
  • rinçage supplémentaire exigé en cas de haute teneur E.C.

Prévenir d'éventuelles carences

Disponibilité des nutriments en fonction du pH © grodan.com
Disponibilité des nutriments en fonction du pH

Avant toute chose, respectez les dosages indiqués par les fabricants d'engrais et ne dépassez pas une valeur E.C. > 3,0. Contrôlez et ajustez régulièrement le pH de votre solution nutritive comme suit : 

  • entre 6,0 et 7,0 en terre
  • entre 5,5 et 6,0 en hydroponie

En terre, laissez sécher le substrat entre deux arrosages afin d'éviter une surfertilisation et permettre aux racines de "respirer".

En hydroponie, changez de solution toutes les deux semaines.

sources : Canna Research Laboratories / INRA : Institut National de Recherche Agronomique / Grodan 101


Il existe également de nombreux compléments et additifs pour vous aider à facilier l'absorption des nutriments par les plantes et améliorer la vitalité de celles-ci. Chaque fabricant propose sa propre gamme de compléments, en voici quelques-uns.


Partager cet article